Lors des processions, n’intervenez pas et laissez s’enterrer chenilles.

Les chenilles présentent un risque lorsqu’elles sont en procession. Elles cherchent à s’enterrer pour se transformer en chrysalides qui donneront des papillons pendant l’été. Ces processions se déroulent de l’hiver au printemps en fonction des régions et des contraintes climatiques.

En cas de stress, les chenilles libèrent des micro-poils très urticants qui restent en suspension dans l’air. On peut donc être atteint sans les toucher.

Ces poils provoquent des affections graves en cas d’ingestion, d’inhalation ou de contact avec les yeux. Les animaux domestiques, mais aussi les ruminants, subissent des urtications des muqueuses qui sont des urgences vétérinaires.

Sachez que toute intervention humaine aura pour conséquence une activation du système de défense de la colonie. En effet lors des processions, les chenilles sont très facilement stressées et ouvrent des replis de peau contenant les poils urticants.

C’est pourquoi s’approcher de l’insecte à la période où ces poils sont le plus actifs peut-être dangereux. Ces poils demeurent urticants plusieurs mois après leur libération ; les nids d’hiver sont donc bien eux aussi urticants et allergènes.

14 mars 2017 (7)
Procession à l’anse du croc mars 2017

Lors des processions, n’intervenez pas et laissez s’enterrer chenilles.

14 mars 2017 (3)
procession en cours d’enfouissement, la dernière mue urticante reste dans le sol . Mars 2017, anse du croc. 

Ne les dérangez pas, ne les touchez pas. Votre intervention ne changera rien à l’infestation l’année suivante !

14 mars 2017 (5)
anse du croc mars 2017

Si vraiment leur présence pose un problème de sécurité (enfants, animaux de compagnie, domestiques, proximité immédiate de l’habitation…) et que vous devez alors les détruire, le mieux est de les brûler sur place avec de l’essence. Si vous ne pouvez les brûler sur place, arrosez copieusement la colonie avec de l’eau (plus de l’eau de javel diluée est mieux) avant d’intervenir pour éviter l’effet volatile des poils.  Vous vous protégez la peau, les yeux, les voies aériennes avec des vêtements adaptés, ciré, lunettes, casquette, gants et vous restez dos au vent. Vous les ramassez avec un sac en plastique comme on le fait avec les déjections canines et vous brûlez le tout. Ne les jetez pas aux ordures ce pourrait être dangereux pour les agents chargés des collectes.

Encore une fois, le mieux est de ne pas déranger une colonie en procession !

2 réflexions sur « Lors des processions, n’intervenez pas et laissez s’enterrer chenilles. »

  1. Merci Très intéressant votre document
    On nous a parlé de destruction des nids par drone en injectant un produit dans le nid.
    êtes vous au courant ?
    PH et sylvie DUROUCHOUX
    pour saint cast

    J'aime

  2. Bonjour, je n’ai pas entendu parler de cette méthode. On peut imaginer que certains aient pensé utiliser un drone pour pulvériser le bacille directement sur les nids. Cela théoriquement paraît faisable. Se pose le problème de l’efficacité. En effet, comme nous l’avons démontré en 2017 (voir bilan traitement dans la rubrique lutte contre la chenille), l’efficacité du traitement dépend de multiples facteurs parmi lesquels celui de l’âge des chenilles est capital. Plus elles sont jeunes plus il est efficace. Or pour traiter des nids avec un drone il faut qu’ils soient bien visibles et donc avec des chenilles déjà à un stade de développement avancé. De plus, on imagine que le drone traite nid par nid, il ne peut avoir une capacité d’emport pour traiter un houppier en totalité. Donc il est difficile de ne pas en oublier sur les grands pins comme les pins de Monterey (Pinus Radiata ou Pinus Insignis) or ces pins très attractifs sont très présents sur notre littoral. Enfin, il faut que les chenilles ingèrent le bacille or rien ne garantit que les chenilles mangeront les aiguilles traitées très localement autour du nid surtout si elles ont déjà un âge avancé, ces aiguilles auront déjà été mangées et elles se nourrissent alors plus loin dans l’arbre. Après réflexion cela me semble difficile à mettre en œuvre efficacement. Cela mérite une campagne d’essais. Je sais par contre que des sociétés dans le sud-ouest traitent les nids de frelon asiatique par drone et que cela est efficace, mais la problématique n’est pas la même.

    J'aime

Répondre à Durouchoux Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s